Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre

actualité à la une

Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre

6 juin. 2015 - par Gabriel - rubrique idé

Depuis 2 ans je m'intéresse au concours Ma thèse en 180 secondes organisé dans toute la France par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU). Faire comprendre des années de recherche en trois minutes et au plus grand nombre, tel est le défi que lancent les deux organismes aux jeunes doctorants avec ce concours.

Tout est dit dans le communiqué de presse des organisateurs.
Un exposé clair, concis et convaincant sur son projet de recherche, en trois minutes chrono, c’est le défi que lance le concours « Ma thèse en 180 secondes » aux doctorants : présenter leur sujet de recherche, en français et avec des termes simples, à un public profane et diversifié, le tout avec l’appui d’une seule diapositive ! Une occasion unique pour eux de vulgariser le contenu et les enjeux de leurs travaux auprès du grand public et d’acquérir des compétences en communication, bien au-delà du simple exercice de style.

« Spectroscopie tunnel à très basse température de graphène sur rhénium supraconducteur. »
C’est avec ce sujet de thèse a priori ardu qu’Alexandre Artaud a remporté la finale française de « Ma thèse en 180 secondes » devant les 850 spectateurs réunis à Nancy le 3 juin dernier.

 

A la question Qu’avez-vous appris de cette expérience ? Alexandre Artaud qui a remporté la finale française 2015 répond A sélectionner les infos essentielles. En trois minutes, on ne peut évoquer qu’une ou deux idées. Une telle compétition implique également de savoir prendre la parole en public, de captiver un auditoire, de donner l’impression d’être spontané.

 

En 2014, deux françaises sont montées sur le podium de la première finale internationale

 
 

Noémie Mermet a obtenu le premier prix de la finale internationale 2014. Cette doctorante étudie l'implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCγ dans un contexte d’allodynie.

Marie Charlotte Morin, deuxième au concours international 2014 a également conquis la salle et obtenu le prix du public avec sa thèse sur Le rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C.elegans.

Ce concours me donne l'occasion de rappeler 5 des nombreux trucs pour faire une bonne présentation
J'organise et je participe à la réussite de nombreux évènements durant lesquels les présentations se succèdent, traitant parfois de sujets complexes. Certains orateurs sont brillants et maîtrisent l'art de présenter leur sujet, ce ne sont pas les plus nombreux. Faire une présentation, c'est entrer en contact avec son auditoire pour lui communiquer un message et non lire à haute voix ce qui est écrit à l'écran !

Favorisez la simplicité
C'est un but parfois difficile à atteindre, mais le public apprécie. La simplicité requiert plus de réflexion et de planification parce qu'il faut décider de ce qui doit faire partie d'une présentation et ce qui doit en être exclu.

L’art de raconter une histoire
La meilleure façon d’expliquer des idées complexes est d’utiliser des exemples ou de partager un fait vécu. Les histoires sont plus faciles à retenir pour un public. Si vous voulez qu’un auditoire se rappelle votre présentation, trouvez une façon de la rendre mémorable. C’est une bonne idée de penser à votre présentation comme une occasion de raconter une histoire. Une bonne histoire vous interpelle au début, maintient votre intérêt par la suite et se termine par un punch.

Exprimez votre passion
Vous devez posséder un excellent contenu et votre présentation doit avoir une allure professionnelle. Mais tout cela est inutile si vous ne croyez pas avec passion à ce que vous allez dire. La capacité d’interagir avec l’auditoire de façon excitante et honnête est primordiale. Ne vous retenez pas, ayez confiance. Et laissez votre passion s’exprimer !

Soyez bref
Les êtres humains ont une capacité d’attention limitée lorsque vient le temps de s’asseoir passivement pour écouter un présentateur. Alors, si vous disposez de 30 minutes pour votre présentation, finissez en 25 minutes. Il vaut mieux sentir que l’auditoire en veut plus que de sentir qu’il en a assez !

Et pour les visuels, favorisez encore la simplicité
Les diapositives n’ont jamais été destinées à être la vedette du spectacle. Les gens sont venus vous entendre, et être informés et touchés. Ne faites pas dérailler votre propos à cause de diapositives inutilement compliquées ou surchargées. Rien dans votre diapositive ne doit être superflu. Moins votre diapositive est encombrée, plus votre message visuel sera puissant.

Sources : Les sites mt180.fr lemonde.fr et daniellafreniere.com - Crédit photo : AFP  

 
Haut de page
 
 

contactez-nous

Idéquation - 26, rue de Beaucaire - 30127 Bellegarde
Tél. 04 66 01 10 00 - Fax 04 13 33 73 45

contact@idequation.net »

Prénom
Nom
E-mail
Entreprise
Tél.
Objet
Message
Haut de page